PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Epreuve de Validation d'Ezéckiel Eodhan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezéckiel Eoghan


avatar


Messages postés : 28

Race : Mutant

Localisation : Dans les bas fonds de ce monde

Profession : Dealer

Célébrité : Hayden Christensen

MessageSujet: Epreuve de Validation d'Ezéckiel Eodhan   Mer 8 Déc - 1:11

Citation :
"Une petite bande vient dans ta direction, ils n'ont rien d'humains... Comment vas-tu t'en sortir ?"

  • Le fredonnement sinistre se répercutait entre les murs de la vieille ruelle abandonnée.C'était une mélopée dont on ne distinguait pas les paroles, mais qui semblait relater des guerres et des massacres passés, lointains. C'était sa façon à lui de passer le temps et de se désennuyer. Oui, lui, Ezéckiel Eodhan, plus communément appelé Ezeo. Les paupières closes, il continuait à fredonner, assis sur une benne à ordures, les jambes étendues devant lui. Sa capuche lui retombait sur le nez, alors qu'il dodelinait de la tête. Au pied de la grosse caisse de métal, il y avait plusieurs bouteilles, la plupart vides ou renversées. Cela témoignait parfaitement dans quel état se retrouvait le jeune homme. Enfin, peut-être pas si jeune que cela. Physiquement, il ne dépasserait jamais la vingtaine d'années. Mais de nombreux siècles étaient derrière lui. Toujours en fredonnant, Ezeo écrasa la cigarette qu'il était en train de fumer, s'ennuyant à mourir. Puis la mélopée se tut, en une longue note plaintive et sinistre. Le mutant adorait cette chanson. N'essayez pas d'en comprendre les paroles, vous ne voulez pas le savoir.

    Alors qu'il croyait mourir dans son ennui, des mouvements à sa droite le fit tourner la tête. Une petite troupe, composée d'environ quatre personnes, s'était engagée dans la ruelle, venant inévitablement dans sa direction. Croyant qu'ils ne l'avaient pas vu, Ezéckiel continua à fredonner, jusqu'à ce que le groupe de gamins ralentissent. De mauvaise humeur, n'ayant pas envie de jouer avec une bande de petits humains insignifiants ce soir, il grogna :

    « Fichez le camp. Si vous voulez votre dose, j'en ai plus, désolé. »

    Il ne leur jeta aucun coup d'oeil. Ils devaient avoir saisis ce qu'il avait dit, avec sa voix trainante à cause de l'alcool. Il était dealer depuis quelques temps, mais ce soir, son stock était complètement épuisé. C'est fou le nombre d'adolescents et même d'adultes junkies il y avait dans les parages. Croyant les avoir fait enfin fuir, le mutant garda les yeux fermés. Jusqu'à ce qu'une voix s'éleva, moqueuse :

    « Nous ne sommes pas accro à ta drogue, mais autre chose nous intéresserait. »

    Oh p#tain. C'est pas vrai! Le dealer garda les yeux fermés, se maitrisant parfaitement. Pour l'instant. Lui qui croyait s'ennuyer, le voilà aux prises avec des vampires! Ils ne semblaient pas savoir ce qu'il était, peut-être à cause des effluves d'alcool, de drogues et de cigarettes qui l'entouraient. Les voix s'élevèrent :

    « Vous avez vu, il est complètement défoncé! »
    « C'est sûr, il sent l'alcool à deux kilomètres à la ronde. »
    « Dommage, son sang goûtera bizarre ... »
    « La ferme! »

    Le silence se fit. Donc, la voix bourrue était en quelques sortes leur chef, peut-être même leur créateur. Quatre vampires qui se tenaient ensemble, c'était assez rare. Il se tenait toujours aussi immobile, la capuche sur les yeux et la tête baissée, semblant complètement amorphe.

    « Il est mort ou quoi? Il semble dans les vapes ... »
    « Staaaan, laissons le là, il goûtera pas bon avec ce qu'il a dans les veines ... »

    Tiens, Ezeo aimait bien la propriétaire de cette voix féminine, seule femme du groupe. C'est ça, laissez-le tranquille et allez-vous en. Mais le dénommé Stan ne semblait pas de cet avis. M#rde à lui! Ezéckiel le sentit qu'il se rapprochait de lui, et le vampire plus âgé lui tapota le pied.

    « Eh ho, réveilles-toi. Sinon je te descend de force, gamin. »

    Le mutant attendit que le macchabée se rapproche un peu plus, et fit une chose complètement stupide. Il ramena soudainement sa jambe contre lui et balança un coup de pied dans la tronche du mec. Il était un mutant, un ancien Maya. Sa force était bel et bien supérieure aux humains, peut-être un peu moins que celle des vampires. Mais son coup porta ses fruits. Le mort-vivant tomba vers l'arrière. Des sifflements fusèrent de partout, et Ezeo bondit sur le sol, espérant que son état serait assez stable. Une chance, ce fut le cas. Il voulut partir mais une poigne de fer le chopa par l'arrière de sa veste et il se retrouva rapidement plaqué contre un mur, le visage du vampire en colère à deux centimètres du sien.

    « Pas besoin de s'énerver d'accord? Soyons solidaires, j'ai déjà perdu la vie, moi aussi. Alors, on se calme! » dit-il d'un ton mordant et complètement sarcastique. Énerver les vampires n'était pas une brillante idée, mais Ezeo ne pouvait s'empêcher de le faire.

    « Donnes y une raclée, Stan! »
    « Toi j't'ai pas sonné, sale c#n! »

    Comme toute réponse, le mutant eut un grondement. Sympa. Puis vint ensuite le coup de poing de Stan, qui l'envoya à moitié dans les vapes. Aïe, ça fait mal! Comme d'habitude, Ezéckiel répondit, ironique :

    « C'est tout ce que t'as? »

    Encore une fois, il ne récoltât qu'une violente douleur à l'estomac. Mais ce n'est pas ça qui pourrait le tuer. Tout de même, le jeune homme en eut marre de se faire cogner. D'une voix dangereusement basse, il siffla :

    « Bon, maintenant soit tu me lâches, soit tu crèves. »

    Bien sûr, aucune option ne plut au vampire, qui sortit les crocs, prêt à mordre. Ah ça non! Le frapper, ça passe. L'envoyer bouler, ça aussi. Mais pas le mordre, ça, le mutant refusait.

    « Tu l'aurais voulu, gros moucheron aux dents longues! »

    Brusquement, il plaqua ses mains de chaque côté de la tête du vampire, et un puissant souffle glacé balaya la ruelle. Un clignement de paupière plus tard, c'était fini. Ezeo était maintenant soutenu contre le mur par un vampire immobile, les yeux grands ouverts et les crocs toujours sortis. Mais il était définitivement mort, la glace ayant pénétré son corps et glacé le sang qu'il avait pu boire plus tôt dans la soirée. Sans ce sang, il ne vivait plus. Agacé, Ezéckiel donna un grand coup à l'abdomen du macchabée, et la ''statue'' se brisa en plusieurs morceaux. Enfin libre, il épousseta ses vêtements, tournant les yeux vers les trois autres jeunes vampires, qui gardaient leur distance. D'un ton joyeux, le mutant s'exclama :

    « À qui le tour? »

    Peut-être que sa voix joyeuse les convainquit de débarrasser le plancher, ou bien cet air souriant, comme si rien ne s'était passé, sur son visage. Si bien qu'ils prirent leurs jambes à leur cou, laissant derrière lui leur ''chef'' et ce débile de mutant junky, dealer par dessus le marché, et n'ayant peut-être pas toute sa tête. Enfin bref, reprenant son fredonnement aux notes sinistres, il rabattit sa capuche sur sa tête, et les mains dans les poches, Ezeo partit, le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Epreuve de Validation d'Ezéckiel Eodhan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood's melody :: Personnage :: Berceau des Personnages :: Vérification-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit